Isabelle 06.22.37.77.91


Home » réflexions autour du jeu » Le jeu de rôle, est ce mauvais pour votre enfant ?

Le jeu de rôle, est ce mauvais pour votre enfant ?

Pendant une période des années 80, tout le monde ou presque, à l’unanimité, a décrié ce genre de jeu.

Encore maintenant, certains ne veulent pas en entendre parler, souvent par méconnaissance.

Mais savez-vous que le jeu de rôle, dans son vrai sens du terme, votre enfant y joue déjà depuis très longtemps ?

En fait, à partir de ¾ ans, il commence à jouer à ce que les professionnels de l’enfance et du jeu appellent le « jeu d’imitation »,
puis au « jeu du faire semblant ».

Votre petite fille joue à la dînette ? Elle fait semblant de cuisiner, autrement dit, elle joue le rôle de l’adulte qu’elle voit cuisiner
à la maison.  Votre fils fait le coiffeur, ou joue à la voiture ? Encore un jeu pendant lequel il « prend un rôle ».

Tout d’abord ils imitent simplement, en copiant les gestes vus et les phrases entendues. Ensuite, plus grands, ils inventent une histoire qui
va avec, ils improvisent ou décident déjà à l’avance des grandes lignes.

Au départ, ils jouent souvent seuls à ces jeux, mais très vite ils apprennent à le partager avec d’autres. Si vous avez entendu vos enfants
dire des phrases comme « on dirait que tu es le méchant et moi le policier ! » ou encore « On est des pilotes de course ! ». Remarquez bien qu’ils disent « tu
es » et non pas « tu imites » ou « tu fais semblant d’être ».

C’est bien un jeu où ils prennent complètement un rôle, ils s’investissent dans une histoire qu’ils savent fausse, mais qui les sort un moment
de leur réalité, dans laquelle ils sont juste des enfants pleins d’imagination !

Vers l’adolescence, les jeunes vont donc naturellement vers le « jeu de rôle », qui est une part de jeu de société.

Un « maitre de jeu » prépare à l’avance les grandes lignes d’un scénario, au cours duquel les joueurs vont incarner un personnage.
Le jeu peut se dérouler avec toute sorte de personnages pas toujours réels (des trolls, elfes, vampires ou autres créatures) ou encore avec de vrais êtres humains. Les périodes varient
également : de l’antiquité au futur lointain, en passant par le moyen âge.

Le jeu de rôle offre une très grande variété d’histoires, de jeu, et l’adolescent continue de construire sa personnalité. De plus, il se
sociabilise en jouant avec d’autres personnes différentes de lui. Il apprend des règles.

Enfin, le jeu de rôle permet très souvent de se cultiver, car les scénarii sont en général assez précis, les détails (armes utilisées, ou
vêtements, nourriture) sont très présents, et le joueur s’imprègne donc d’un univers qui colle souvent à la réalité historique.

Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès de la FFJDR, la
fédération française du jeu de rôle, ou bien auprès d’une association près de chez vous !

Commentaires Facebook

Commentaires Facebook

Comments are closed.

This blog is monetized using Are-PayPal WP Plugin
%d blogueurs aiment cette page :